Le tarbouche (1992)

C’est avant tout une fresque minutieusement reconstituée et remarquablement contée… Au centre de ce tumulte et ce désordre, une famille à laquelle le lecteur reste attaché longtemps après avoir fermé le livre.
Tahar BEN JELLOUN, Le Nouvel Observateur

Des femmes et des hommes auxquels le lecteur s’attache vite et qui sont décrits avec tendresse et humour, racontés, menés de bout en bout avec une maîtrise rare, exceptionnelle pour un premier roman.
Jacques DUQUESNE, L’Express

Une fresque à l’accent si vrai qu’on croit y entendre le délicieux français d’Egypte.
Amin MAALOUF, Le Monde

Publicités

Les commentaires sont fermés.