Archives de Catégorie: Presse

Dictionnaire amoureux de l’Égypte (2001)

Dans son Dictionnaire, dont il faut savourer chaque paragraphe, Robert Solé décrit mieux que personne cet espace aride, illimité, terre rouge dangereuse pour les anciens, opposée aux terres noires du limon bienfaiteur.
Françoise MONIER, L’Express

Un tel livre, c’est bien celui dont je rêvais de disposer, voici bientôt un demi-siècle, quand j’abordais l’Egypte pour la première fois…
Jean LACOUTURE, Le Monde

Un guide érudit et sentimental, qui ne s’interdit jamais d’appeler un chat un chat.
Michel GRODENT, Le Soir (Bruxelles)

Un libro inolvidable, un verdadero tesoro.
Jacinto Antón, El País

Mazag (2000)

Un roman sensible, profond, subtil, construit et écrit sous la forme d’une enquête de moralité. Passionnant.
Dominique GERBAUD, La Croix

Un manuel de savoir-vivre, espiègle, inattendu, étonnamment civilisé et civilisateur.
Amin MAALOUF, Le Monde

Un roman délicieux qui restitue à l’homme oriental, parfois pour notre honte, son pouvoir d’élégante séduction dans la maîtrise optimiste du temps.
Philippe NOURRY, Le Point

La Mamelouka (1996)

Une admirable héroïne, à la fois charmeuse et rebelle… Un style qui sort de l’ordinaire.
Christian CHARRIERE, Le Figaro

Une chronique sensible, vivante, d’un monde dans lequel on s’engouffre, dès les premières lignes, avec curiosité et bonheur.
Nicolas BREHAL, Le Monde

Une fresque enlevée, mordante et pleine d’esprit… Un roman envoûtant.
Dalila KERCHOUCHE, L’Express

Le sémaphore d’Alexandrie (1994)

Robert Solé est de retour avec une deuxième épopée égyptienne, tout aussi foisonnante de hauts faits historiques, tragiques et tragi-comiques.
Andrée POULIN, Le Devoir (Ottawa)

Emouvant et dense, le roman aide à comprendre la gestation de l’Egypte moderne et à goûter un charme dont on ne guérit pas.
O. Mg., L’Express

Pas une page où ne perle pour ce pays des origines une tendresse parfumée de saveurs et de savoirs…
Jacques FRANCK, La Libre Belgique

Le tarbouche (1992)

C’est avant tout une fresque minutieusement reconstituée et remarquablement contée… Au centre de ce tumulte et ce désordre, une famille à laquelle le lecteur reste attaché longtemps après avoir fermé le livre.
Tahar BEN JELLOUN, Le Nouvel Observateur

Des femmes et des hommes auxquels le lecteur s’attache vite et qui sont décrits avec tendresse et humour, racontés, menés de bout en bout avec une maîtrise rare, exceptionnelle pour un premier roman.
Jacques DUQUESNE, L’Express

Une fresque à l’accent si vrai qu’on croit y entendre le délicieux français d’Egypte.
Amin MAALOUF, Le Monde